La région du Lakeshire n’est pas réputée pour ses atouts touristiques mais beaucoup plus pour les routes malfamées qui la sillonnent. Un vieux dicton des autochtones dit que l’on pleure deux fois ici : la première quand on y arrive, la deuxième quand on a le couteau aiguisé d’un voleur sous la gorge.

Le crépuscule venait de laisser ses dernières lueurs chauffer le petit bourg, léguant sa place à une nuit noire et froide quand la porte de la taverne s’ouvra brusquement.
Tous les regards se dirigèrent aussitôt vers cette dernière et virent une ombre encapuchonnée essayant de faire passer son imposante carrure à travers l’ouverture. Alors qu’elle se dirigeait vers le comptoir, ses pas lourds cliquetaient au rythme de son souffle hargneux.

Faisant face à cette silhouette taillée à même la roche, le tavernier n’écoutant que sa devise “Une bière pour tous ceux qui payent !” déglutit, toussa nerveusement et dit :
- Hey ! Que puis-je faire pour toi ?
Relevant sa capuche et révélant un visage polygoné notre héros s’écria :
- Wawa 60 spé tank LFG MC ou Onyxia !!! ^^




C’ÉTAIT IL Y A 10 ANS…

Profitant d’une absence de jeux solo, d’une soif d’aventures et surtout de loots, je me suis remis à World Of Warcraft avec deux amis voilà maintenant trois mois. Allant de découvertes en surprises, je me suis rendu compte que le jeu avait fait un long chemin depuis ma dernière session. Seulement voilà, le vieux loup d’Azeroth que je suis se sent un peu dépassé par les événements. Je vais toutefois essayer de lister mes impressions sur les changements qui m’ont le plus marqué.



FORMER UN GROUPE POUR UNE INSTANCE: "ATTENDS, JE PREND MON MÉGAPHONE"

A l’époque, former un groupe pour s’aventurer dans une instance relevait de l’acharnement et d’une certaine compétence à interpeller les joueurs à la criée. Il fallait recruter les autres membres du groupe via le canal général de discussion d’une capitale ou bien par le biais de l’outil de recherche de personne qui servait à afficher les personnages selon un filtre de niveau, de région ou de classe…

20h00 - [Canal1 Général - Ironforge] [Mimon] : LFM Scholomance ! Need 2 DPS, 1Tank et 1 Heal !
20h05 - [Canal1 Général - Ironforge] [Mimon] : LFM Scholomance ! Need 2 DPS, 1Tank et 1 Heal !
20h51 - [Canal1 Général - Ironforge] [Mimon] : LFM Scholomance ! Need 1 Heal !

21h passée , ca y est ! Le groupe est au complet ! Malheureusement nous ne sommes pas au bout de nos peines : il faut maintenant se rendre à ladite instance, qui dans certains cas se trouve dans une région recluse du continent. Entre ceux qui se perdent et les agressions des joueurs de la faction adverse, le trajet en soi était déjà toute une aventure ! Le ponpon est lorsqu’après toutes ces péripéties, tu te retrouves enfin devant l’entrée et que tu te rends compte que personne n’a la clef pour y accéder…

Aujourd’hui, l’outil de recherche de groupe est un gain de temps phénoménal et permet aux joueurs de continuer à faire autre chose pendant que le système forme pour lui le groupe et le téléporte dans l’instance lorsque tous les membres sont prêts. Cependant, il rejoint un point que j’évoquerai un peu plus loin qui est celui de la cohésion de groupe. L’outil de recherche de groupe brasse les demandes des joueurs de tous les serveurs alors qu’à l’époque tu étais restreint à ton serveur. Ce principe qui part d’une bonne intention nuit en quelque sorte aux relations humaines des groupes de l’époque. Quand on s’échangeait amabilité, buffs et nourritures pour regen, il est maintenant devenu difficile de réussir à décrocher un “salut” par tous les membres du groupe. Chacun vient pour bâcher l’instance et récupérer au plus vite son expérience et les éventuels loots. De la même manière qu’il s’est constitué, le groupe se dissout sans un “++” de rigueur à l’instant même où le dernier boss du donjon expire son dernier souffle. Bienvenue dans le 21 ème siècle Frederick Winslow Taylor !



SYSTEME DE LOOT:
"DÉSOLÉ, L'ITEM BLEU ÇA NE VA PAS ÊTRE POSSIBLE POUR ENTRER...”


Durant WoW Vanilla, la simple vue d’un item épique provoquait une poussée d’hormones à n’importe quel joueur aussi aguéri qu’il soit. Avec les trois premiers sets d’armure, les objets “kipik” étaient facilement reconnaissables, suscitant un respect et une admiration envers le joueur qui en possédait. Trois moyens s’offraient à un joueur pour récupérer du stuff violet :
- Farmer les zones potentielles de drop d’items épiques (avec une probabilité à peu prés égale à 0,05% de drop)
- Effectuer des raids à 40 en guilde (car oui, à l’époque les raids en pick-up étaient impossibles tant pour la stratégie que la répartition des loots qui se voulaient trop anarchique).
- Enchaîner les champs de batailles PvP en espérant devenir Connetable (rien que d’employer ce terme, je me prends un méchant coup de vieux…)
Autant dire, qu’aucun de ces moyens n’était à la portée des nombreux casuals gamers qui peuplaient le jeu.

Heureusement, la tendance a renversé la vapeur. Le stuff rare (donc bleu) est dorénavant une honte pour tout personnage de niveau maximum se respectant comme il se doit. Des items épiques se lootent d’une simplicité déconcertante lors des raids gentiment formés par notre cher outil évoqué plus tôt. Le snobisme que pouvait provoquer l’acquisition d’un objet violet s’est donc essouflé mais que les plus prétentieux d’entre nous ne s’inquiète pas, il reste toujours la rareté de récupérer des objets légendaires… jusqu’à la sortie de la prochaine extension !



REJOINDRE UNE GUILDE:
"BONJOUR, C'EST LE RAMASSAGE SCOLAIRE!"


Si je te dis qu’à 15 ans j’ai passé mon premier entretien d’embauche tu me crois ? Bien qu’à cette époque je n’avais aucune idée de ce que j’allais faire plus tard de mes dix doigts, j’avais l’entière conviction d’intégrer une guilde et de looter un max d’items ! Cependant, le recrutement au sein des grandes guildes était restreint et ressemblait plus à une demande d'emprunt à la banque qu’à une partie de plaisir. Il fallait renseigner moult informations :
- Présentation IRL
- Présentation du personnage (classe, niveau, stuff, métiers, temps de jeu…)
- Disponibilités de jeu
- Motivations à rejoindre la guilde

Ensuite les officiers de la guilde, tel le super jury d’un télé-crochet, votaient pour ou contre ton adhésion à la guilde. En intégrant une guilde tu t’engageais à respecter une certaine éthique et un comportement InGame vis-à-vis des autres joueurs. Le monde d’Azeroth étant petit, il n’était pas rare de croiser les mêmes joueurs très régulièrement. Une mauvaise réputation d’un joueur avait vite fait de faire le tour des guildes et donc de lui fermer leurs portes. De mon côté, j’ai intégré une guilde à l’esprit familial pendant environ deux ans dans laquelle j’ai rencontré pleins de personnes sympathiques en jeu comme en vrai… Oui, oui, il existe bien une vie à côté de WoW et je peux te dire qu’ils ne ressemblent pas tous au cliché du gros boutonneux à lunettes, avec une calvitie avancée du haut de sa trentaine et qui vit dans le noir, se nourrissant principalement de junk food. Je pourrais t’en parler pendant des heures, de cette famille dont j’étais si fier de porter les couleurs mais passons plutôt à l’envers du décor !
Lorsque j’ai repris WoW, j’ai été surpris de voir le nombre d’invitations à rejoindre des guildes et cela dés mes premiers niveaux ! Même si le système de recrutement évoqué précédement existence bel et bien encore, la tendance est au recrutement à la pelle au sein de guildes plus casuals que jamais. Je ne retrouve plus cette entité de guilde parmi toutes celles qui existent avec des noms plus kikoo que jamais… De mon temps, la création d’une guilde ne se faisait pas sur un coup de tête et surtout, n’apportait aucun bonus aux membres. Les guildes d’aujourd’hui offrent des équipements héritages, des buffs et autres bonus en tout genre. D'un autre côté, c'est aussi du fait de mon temps actuel consacré au jeu et à ma faible volonté de m'investir que je ne peux pas profiter pleinement de tout ce que peuvent m'apporter humainement les guildes d'aujourd'hui.



DU KIKOO AU VIEUX CON

Bon, il est vrai que cet article peut me faire passer pour un vieux con mais beaucoup d’éléments du jeu me rendent nostalgique et certains défauts d’antan en arrivent même à me manquer. Je dois cependant reconnaître que les évolutions apportées offrent un réel plaisir et redonnent rapidement le goût à ce MMO, même pour une réactivation de quelques mois.