Une larme coule le long de ma joue.
Du haut de mes quatorze ans, je découvre l’implication émotionnelle engendrée par plus de 50 heures de narration vidéoludique. Mon coeur bat dans ma poitrine au rythme des derniers assauts que lance mon quatuor sur le boss final. Les derniers points de vie tombent, c’est fini. Alors que mon corps relâche la pression, je me laisse bercer par la cinématique de fin.
Un sentiment d’accomplissement intense m’envahit jusqu’au bout des crédits, puis l’affreuse vérité s’offre à moi : je suis tombé amoureux d’un jeu.




AMOUR FOU ET INCONDITIONNEL

Je ne sais pas ce que serait ma vie sans eux.
J’adore y jouer, les écouter sans cesse, tout ce qui parle d’eux m’intéresse. Le reste ? Je m’en fiche, il n’y en a que pour eux. D’ailleurs, sérieusement, à quoi bon le reste ?
Du matin au soir, je ne peux m’empêcher de penser au moment où je pourrai passer fébrilement quelques heures à leurs côtés. Lorsque je n’y joue pas, je parcours les innombrables sites à leur sujet pour découvrir les moindres secrets qu’ils recèlent. Moi qui enfant ne jurait que par les aventures pleines de rebondissements du plombier moustachu et des légendes du gamin en collants verts, je leur avait gentiment fait comprendre qu’ils n’étaient plus à la hauteur. En pleine crise cutanée et de mal être juvénile, je retrouve une petite part de moi en Squall l’introverti, Locke l’intrépide ou encore Tidus le lover. Tous autant qu’ils sont, eux qui parcourent ces mondes pixelisés.
Je les.., je t’aime, je t’aimerai toute ma vie !



LA PAUSE

J’ai des doutes.
C’est vrai que ça fait quelques temps que je ne t’ai pas touché.
Bon, j’écoute quand même tes musiques quand la lecture aléatoire tombe dessus. C’est vrai que j’ai grandi, oserai-je dire mûri et notre routine a doucement dévié de sa trajectoire. Je t’avoue que je ne prenais plus de tes nouvelles mais j’accueillais chaque information te concernant avec enthousiasme.
Mais ce n’est plus pareil depuis ce fâcheux incident du XIII. Quelque chose en moi s’est brisé. Serait-ce parce que tu m’as menti ? Est-ce la promesse d’un open world alors que je n’ai eu droit qu’à une ennuyeuse ligne droite ? Ou bien est-ce l’absence totale de PNJ ? Je ne suis pas le seul à avoir changé. TU as aussi changé.
Qu’est-ce qui t’as pris de me.. Non ! De nous faire ça ! Même si on n’a pas toujours été d’accord, on ne s’était jamais autant éloigné.

Tu m’as déçu...



LA SEPARATION

Je n’ai pas eu de nouvelles de toi pendant longtemps.
Pour ma part, j’ai continué ma vie, joué à d’autres jeux, fait de nouvelles rencontres. Et j'admets que cela m’a fait du bien.
J’espère de ton côté que tu prends soin de toi.



LA RECONCILIATION

Les années ont passés.
J’ai entendu des rumeurs qui disaient que tu étais en convalescence.
Mes doutes sont toujours là mais ça fait plaisir de te revoir. On a chacun pu voir d’autres personnes, vivre d’autres expériences. Assurément, on a pris du recul sur notre histoire. Et te revoilà entre mes mains. Cet instant semble solennel alors qu’il était si naturel auparavant.
Les premiers pas résonnent en écho et la magie de nos débuts semble de nouveau opérer. Ton univers me paraît magistrale, il n’y a pas à chipoter. Les combats sont étranges, je n’arrive pas à me faire un avis valable dessus mais ça passe. Les musiques, cela a toujours été ton fort et tu ne déroges pas à la règle. Les personnages, bon, sont extrêmement caricaturaux mais le travail fait sur la VF leur offre un regain de charisme. Ah… je découvre enfin le monde ouvert que tu m’avais promis. Tu n’as donc pas oublié.
Quant à l’histoire...
...
NOAAAAAAAAAAAAAN ! COMMENT OSES-TU ! MAIS QUEL EST LE SOMBRE IMBÉCILE QUI A OSÉ TE FAIRE CA ! Y’EN A MARRE ! JE ! ME ! CASSE !

t(°^°t)